Salle de presse

Création d’une chaire internationale en cardiologie interventionnelle et approche transradiale


Photo Marc Robitaille
 

De gauche à droite :

Mme Paule Têtu, directrice du Bureau pour l’internationalisation et le partenariat de recherche, Mme Sophie D’Amours, vice-rectrice à la recherche et à la création, Dr Rénald Bergeron, doyen de la Faculté de médecine, Dr Olivier Bertrand, titulaire de la Chaire, M. Andy Williams, vice-président aux ventes et au marketing chez Global Surgery, une filiale de Johnson & Johnson et M. Denis Brière, recteur de l’Université Laval.

Québec, le 13 février 2013 – Le recteur de l’Université Laval, Denis Brière, et la vice-rectrice à la recherche et à la création, Sophie D’Amours, ont annoncé aujourd’hui, en présence du vice-président, Solutions chirurgicales à l’échelle internationale, Johnson & Johnson Medical Companies au Canada, Andy Williams, et du titulaire de la Chaire et professeur à la Faculté de médecine, le docteur Olivier Bertrand, la création de la Chaire internationale en cardiologie interventionnelle et approche transradiale.

Cette chaire aura entre autres objectifs de promouvoir le développement d’un réseau international d’experts permettant l’échange d’information et l’apprentissage liés à l’approche transradiale, en plus de donner la chance à nos chercheurs de faire preuve de leadership dans la création, la reconnaissance et la mise en œuvre de normes sur l’approche transradiale.

Actuellement, à l’échelle mondiale, la maladie coronarienne athérosclérotique est la forme la plus courante de maladie cardiaque et représente la première cause de mortalité avec environ 7,3 millions de décès chaque année. Traditionnellement, l’artère fémorale a été la voie d’accès pour les coronarographies et les angioplasties. Cependant, l’artère radiale, ou approche transradiale, offre une voie de rechange qui comporte de nombreux bénéfices. Outre un meilleur confort pour le patient, l’approche transradiale est associée à moins de risques de complications vasculaires et de saignements, et à une réduction des durées et des coûts d’hospitalisation. Des données récentes suggèrent que l’approche transradiale pourrait réduire la mortalité chez les patients présentant un infarctus aigu du myocarde par rapport à l’approche standard fémorale. Pourtant, l’approche transradiale ne représente qu’environ 20 % des procédures dans le monde.

« Cette chaire annoncée aujourd’hui est le fruit de nombreuses années de travail et témoigne de la réputation enviable dont bénéficient les chercheurs de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) et de la Faculté de médecine de l’Université Laval dans le domaine de la cardiologie. Les travaux de pointe qui y seront menés contribueront de plus à renforcer leur leadership sur les scènes nationale et internationale», affirme le recteur de l’Université Laval.

Titulaire de la chaire, Olivier Bertrand est médecin clinicien enseignant sous octroi agrégé au Département de médecine de la Faculté de médecine de l’Université Laval. Après une formation médicale en Belgique et des travaux en recherche fondamen­tale à Liège et en recherche clinique en cardiologie à Londres, il a suivi une formation surspécialisée en cardiologie interventionnelle et a réalisé un doctorat en médecine expérimentale à Montréal. Il a été le chercheur principal de l’étude EASY, la plus grande étude randomisée utilisant l’approche transradiale et montrant l’efficacité et la sécurité d’une sortie de l’hôpital le jour même d’une intervention coronarienne percutanée non compliquée. Grâce à cette pratique, les listes d’attente ont été réduites. Il est également un auteur prolifique et membre du comité de lecture de plusieurs revues internationales de cardiologie avec comité de pairs.

Partenariat de recherche

Ce programme de recherche, de 1,5 million de dollars sur 5 ans, voit le jour grâce à une contribution financière de Cordis, une filiale de Johnson & Johnson. Ce montant inclut également la contribution d’autres partenaires philanthropiques.

« Notre priorité essentielle est de commercialiser des produits novateurs qui ont le potentiel d’améliorer considérablement les résultats pour les patients », a affirmé Andy Williams, vice-président, Solutions chirurgicales à l’échelle internationale, Johnson & Johnson Medical Companies au Canada. « Accomplir cela tout en aidant notre système de soins de santé à surmonter certains obstacles économiques représente une contribution encore plus positive. Nous sommes fiers que l’on nous donne cette occasion. »

À propos de CORDIS

Cordis est une société de dispositifs médicaux principalement impliquée dans la conception et la fabrication de produits novateurs adaptés aux traitements minimalement invasifs des maladies vasculaires. Cordis se concentre dans trois champs d'expertise: cardiologie, intervention vasculaire périphérique et électrophysiologie. Cordis est une filiale de Johnson & Johnson.

-30-


Source :

Sylvain Gagné
Relations avec les médias
Direction des communications
Université Laval
418 656-3952

Recherche dans "Communiqués de presse"

Affichage

Nombre d'items par page

 cacher le sommaire
Trier les résultats selon:
 le titre
 la date de parution

Pour rechercher dans les "Communiqués de presse" avant 2006, vous devez utiliser ce moteur de recherche.